Votre navigateur ne supporte pas le javascript!

Michel Coquard: "Pour moi, la course commence la veille"

Douces 2020, Michel en compagnie de Sylvain Chavanel Douces 2020, Michel en compagnie de Sylvain Chavanel Photo: Pascal Béranger (V.O.)

Aujourd'hui,interview de Michel Coquard (Le Mangeas du Maine et Loire) qui nous livre sa passion pour le cyclisme....

 Speaker, depuis 30 ans ,toujours la même dynamique...

Et oui,30 ans déja avec autant de passion pour le vélo

Ou vas-tu chercher cette énergie?

Cette dynamique énergétique c'est un ensemble d'événements ,le plateau (merci aux coureurs ) les organisateurs qui se mobilisent à mettre en place les épreuves, les signaleurs qui assurent la sécurité ; la météo le soleil c'est revigorant mais quelques fois des départs matinaux sur une journée de plusieurs courses.

Quelle plaisir pour les compétiteurs d'avoir un speaker comme toi, qui connait beaucoup de coureurs, les palmarès, beaucoup de travail derrière tout cela?

En effet le fait de connaitre énormément de coureurs cela est du à travers les palmares un peu à mon âge et aussi à la mémoire .A quand la cure de rajeunissement ?

Derrière ça, pour moi la course commence la veille avec la préparation pour retrouver les fiches coureurs,palmarès des épreuves,liste des élus et maintenant les sites à visiter dans l'aglomération.

Au micro, Combien de courses par an?

Sur une saison normale c'est 40 / 45 jours d'animation ( 7 en 2020 ) avec de l'admiration pour les coureurs qui nous procurent d' importantes émotions avec cette intensité nerveuse et de suspense sur les courses.

Comment as-tu vécu cette saison 2020 avec cette pandémie?

2020, Casse tete chinois ou d' ailleurs. Ce fut une situation difficile à vivre .

Un genre de mutisme intégral quand on est habituer à voir 300/500 personnes les weck end et puis ces incertitudes pour réactualiser le calendrier 2 fois par semaine suite aux annulations et reports. A ce sujet un grand coup de chapeau à Joel JOLIVET et loic LAVAL pour ces travaux .

Et puis la saison avait mal débuté, fin février les inondations: résultats courses annulées ou arrétées.

Apres,le 8 mars l'hécatombe du calendrier, le cyclisme pourtant sport de plein air mais difficile contre les décisions administratives

Pourtant l'année avait bien démarrée avec un beau spectacle à Douces...

Eh oui à DOUCES notre primavéra du 49 et cette année un beau plateau et la présence de Sylvain CHAVANEL

En prime, l'interview de Sylvain CHAVANEL,que retiens-tu de ce moment?

Un grand Monsieur du cyclisme Français, un garçon super sympa,disponible sans pression et le public nombrteux était resté à la recherche d'informations sur celui qui restera un grand professionel.

Comment vois-tu l'avenir du cyclisme, après cette saison presque blanche suite au virus?

Si 2021 se projette malgré les annulations (cyclo cross LIEVIN et les champ. FRANCE piste ) renouvellement des effectifs , prévision des calendriers mais qu'en sera t' il des rapports avec les comités des fetes...

Seront ils toujours en place ( moyenne d'age ) les partenaires n'ayant pas le retour de la publicité de 2020. Ce sera autant d' interrogations pour la prochaine saison.

C'est reparti pour 2021?

Dans le cyclisme quand on aime passionnément on en déduit que l'on à attraper le " virus" mais ce mot fera t' il peur.

Pour 2021 c'est inédit les "interdits " seront ils plus forts " que notre passion ?

Merci Michel et à bientôt sur les routes...

N'hésiter pas à laisser vos messages si vous le souhaiter sur Facebook Vélo-Ouest

Propos recueilis par Pascal Béranger (V.O)

Ecrit par Pascal dans Interview le dimanche 22 novembre 2020 à 19:20

Laissez un commentaire

TOUTE L'INFO

Please publish modules in offcanvas position.