Votre navigateur ne supporte pas le javascript!

velo boutique pro 2018

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 168

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 169

Jason Tesson peut savourer Jason Tesson peut savourer Cassandra Donne - Photographies

Jason Tesson : Je rêvais de gagner sur les Plages Vendéennes

Ecrit par dans Interview le lundi, 19 février 2018 18:40

Jason Tesson, arrivé cet hiver chez Sojasun Espoir, a remporté au sprint massif sa première course Elites, samedi 17 février, lors de la 5ème manche des Plages Vendéennes. A tout juste 20 ans, ce jeune sprinteur très prometteur revient sur sa victoire qui marque un grand pas vers l'apprenissage du haut niveau. Interview.

Raconte-nous ta victoire. Comment ce sont déroulés les derniers kilomètres et ta victoire ? Sojasun a fait un énorme travail, cela à du te booster à 100%...

Dans le dernier tour, Willy Artus (Sojasun) et Florian Maître (Vendée U) ont réussi à s'extirper du peloton prenant au maximum 15 secondes. Nous avons donc essayé de retenir le peloton pour jouer la carte de Wiwi ! Malheureusement, les deux derniers kilomètres étaient sur une route large avec vent de face... Nous sommes rentrés sur les deux hommes dans les derniers 500m. Tony Hurel (Sojasun) a décidé de faire poisson pilote pour Emmanuel Morin (Sojasun). J'ai donc pris la décision de me mettre derrière Manu pour ne pas se gêner durant le sprint. Mais grâce à mes deux coéquipiers, je me suis retrouvé dans un fauteuil pour le sprint. Manu a eu l'obligation de lancer de loin, j’ai attendu les 150 derniers mètres, j'ai vu Rémy Gras (GS Blagnac) me remonter et nous avons tous les deux lancé le vélo sur la ligne. J’avais le sentiment d’avoir gagné mais Remy a levé les bras et à ce moment-là j’ai douté…

Il y a eu un moment avant l'annonce du vainqueur, quand tu as su ta victoire tu as dû exploser de joie ?

Oui, on a attendu le verdict final et par bonheur, on m'annonce vainqueur ! Ma famille, mes proches, mon entraîneuse en ont pleuré et toute l'équipe était contente d'avoir gagné. Cette victoire est une victoire totalement collective, grâce aux gars qui ont roulé puis réalisé un final parfait ! Nous avons montré la force du collectif de Sojasun.

C'est ta première victoire chez les Elites, qu'est-ce qu’elle représente pour toi ? Pensais-tu gagner si tôt ?

Comme je l'ai déjà dit, depuis tout petit je rêve de courir aux Plages Vendéennes. L'an passé, je rêvais déjà d’en gagner une. Et là c'est fait, je n’arrive pas encore à réaliser que c'est moi qui ai gagné. Mais je compte bien gagner d'autres courses, en tout cas je l'espère.

A qui la dédies-tu ?

Je ne dédis pas cette victoire à une personne précise mais à toutes les personnes qui m'entourent depuis le début et auxquelles j'ai eu une pensée sur le podium : Ma famille, ma copine, mon entourage dans le vélo, mon entraineuse, mon équipe, toutes les personnes qui me soutiennent…

Tu as encore franchi un grand pallié cet hiver, comment s'est déroulée la préparation avec Sojasun et qu'as-tu changé dans ta préparation ?

Cette victoire est un résultat d'une préparation complète grâce à l'équipe Sojasun qui nous met dans de superbes conditions pour travailler, avec des stages, des entretiens mais aussi un staff qui fait vraiment attention à nous. Mon entraîneur, Marina Jaunâtre, me connaît par cœur, et notre bonne relation est vraiment une un grande force pour moi.

Tu dis ne pas te fixer d'objectifs pour cette saison, c'est vrai ?

Oui j'évite de m'obliger un résultat, car j'ai encore du mal à me préparer moralement pour un objectif précis. C'est pourquoi je me prépare pour certaines courses sur lesquelles je veux performer. S’il n’y a pas le résultat au bout, tant pis ! Je n'aime pas avoir de pression...

Une course qui te fait rêver dans un coin de la tête ?

J'aimerais un jour, gagner une grande course, qu'elle soit au sprint ou non, mais je n'ai pas de course précise, car je ne suis pas vraiment certain d'avoir le potentiel pour me dire un jour "je veux gagner ici ou là". Cette année j'ai gagné une étape des Plages Vendéennes. C'est seulement en fin d'année qu'on fait le bilan, qu’on se dit « j’ai réussi » et qu’on se rend compte de sa force.

Laissez un commentaire

Flux d'actualité

pa effetsdecouleurs 2018

Please publish modules in offcanvas position.